Création d’entreprise : comment évaluer la consommation électrique de votre PME pour trouver le contrat le plus adapté ?

PME

Publié le : 04 novembre 20237 mins de lecture

Selon une étude de Bpifrance création, le nombre d’entreprises créées en France au cours de l’année 2022 excède le million. Or, dans un contexte d’inflation des prix de l’énergie et de concurrence acharnée, il est crucial de prendre en compte divers éléments pour conduire avec sérénité son projet. La consommation électrique de votre future société est sans conteste l’un des premiers points sur lesquels focaliser votre attention. En connaissant précisément les besoins en électricité de votre activité, vous saurez vers quel fournisseur vous tourner et quel contrat sera le mieux adapté à vos exigences.

Quels critères retenir pour évaluer la consommation en électricité de votre PME ?

Si l’on se base sur le bilan électrique publié par le gestionnaire du réseau de transport électrique (RTE), la consommation en électricité des entreprises pour l’année 2021 s’est élevée à 191,2 térawattheures (TWh), soit un peu plus de 46 % de la consommation électrique totale de l’Hexagone. Pour une analyse approfondie, il importe de procéder à une étude au cas par cas. En effet, l’importance du recours à l’électricité varie selon les secteurs d’activité. La grande industrie consomme ainsi davantage d’énergie (66,4 TWh en 2021). Il en va de même pour certaines professions, tels que les boulangers qui utilisent quotidiennement leur four. Afin d’évaluer précisément la consommation électrique de votre PME et dénicher le contrat le plus adéquat, vous devez prendre en compte différents critères :

  • Votre facture d’électricité : elle vous permet de visualiser rapidement l’ampleur de vos dépenses en électricité et d’effectuer une estimation globale.
  • Le suivi de consommation électrique : les fournisseurs d’énergie pour professionnels, que vous pouvez découvrir sur opera-energie.com, proposent souvent aux entreprises des solutions pour surveiller leur consommation électrique. C’est le cas, par exemple, pour les structures qui disposent d’un compteur connecté Linky. Selon le dispositif proposé, vous pouvez connaître la quantité d’électricité utilisée chaque jour, voire toutes les dix minutes.
  • Le management de l’énergie : pour les PME, l’installation d’un système dit « energy management » indique la dépense d’électricité pour chacun des équipements de votre entreprise.
  • La courbe de charge : aussi appelée courbe de puissance, elle représente sous forme de graphique la consommation électrique de votre société sur un temps déterminé. Il s’agit d’un outil précieux pour être renseigné sur les pics de consommation énergétiques. Grâce à la courbe de charge, vous serez en mesure de réguler les usages de vos appareils électriques lorsque cela s’avérera nécessaire et d’éviter ainsi d’éventuelles pénalités.

PME : réaliser une analyse sectorielle pour optimiser sa consommation d’électricité

Si les points susdits constituent des critères pertinents pour apprécier les dépenses électriques de votre PME, ils peuvent cependant être affinés au moyen d’une étude sectorielle. En fonction du type d’activité pratiquée, les usages peuvent en effet sensiblement différer. Par conséquent, l’établissement d’une consommation électrique moyenne pour l’ensemble des entreprises risque d’être peu fiable et erronée. Pour davantage de précision, il est préférable de procéder à une analyse secteur par secteur. Ainsi, d’après l’enquête annuelle de l’Insee sur « les consommations d’énergie dans l’industrie » réalisée en 2020, la consommation d’électricité des entreprises évoluant dans le milieu de la chimie était de 1490 milliers de tonnes d’équivalent pétrole. Pour celles du secteur agroalimentaire, le chiffre atteignait les 1699. En ce qui concerne le tertiaire, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) s’est penchée sur les bâtiments tertiaires pour livrer un bilan très complet. Le poste le plus important des dépenses se révèle celui du chauffage (environ 50 %). Il est suivi par les équipements informatiques (21%). L’éclairage des bureaux équivaudrait, quant à lui, à 6 TWh. Quel que soit le secteur concerné, si vous envisagez de créer votre entreprise, adoptez dès à présent quelques bon réflexes qui vous permettront de limiter vos frais d’électricité. Veillez notamment à :

  • prendre de bonnes dispositions concernant l’éclairage de vos locaux en installant, par exemple, un détecteur de présence qui n’allumera les lampes que si nécessaire.
  • éteindre systématiquement et ne pas laisser en veille vos ordinateurs et autres appareils fonctionnant à l’électricité.
  • ne pas chauffer les pièces de votre entreprise à plus de 19°C, voire 8°C si leur période d’inoccupation excède les deux jours.
  • procéder à des travaux d’isolation afin de prévenir les déperditions de chaleur.

Pensez également à vous renseigner à propos des aides de l’État, tel le programme baptisé « Baisse les Watts ». Destiné aux TPE et PME, il a pour objectif de les accompagner et de les encourager à prendre des mesures de sobriété énergétique. Il incite notamment les entreprises à réaliser des diagnostics afin d’analyser leur consommation d’électricité.

Comment trouver un fournisseur d’électricité pro pour votre PME ?

Si vous venez de créer votre société, il s’avère primordial de bien choisir votre fournisseur d’électricité pour PME. Afin de vous aider à trouver le prestataire qui correspond le mieux à vos besoins, la société de courtage Opera Energie met à votre disposition un outil en ligne gratuit qui vous permet d’effectuer une comparaison entre les tarifs et prestations proposés par les différents fournisseurs d’électricité du marché. Un courtier en énergie vous apportera en outre des renseignements complémentaires bienvenus concernant la qualité du service client, les options à inclure dans votre contrat, les modalités de facturation, l’origine de l’électricité fournie, les avantages associés aux offres d’énergie verte, etc. Vous serez de surcroît accompagné dans toutes les démarches relatives à la résiliation ou la souscription de votre contrat. Hormis les atouts suivants, un comparateur d’électricité à destination des pros a aussi l’avantage d’être rapide, intuitif et simple d’utilisation. Au point de vue financier, vous serez également conseillé sur la manière d’optimiser les taxes sur l’énergie, telle que la CSPE (Contribution au service public de l’électricité).

Plan du site